Je suis actuellement dans un pays sur le continent africain comme je l'ai signalé dans un de mes précédents post pour le boulot. Je vais précisé que je suis en Algérie. Mes journées sont assez ennuyeuse. Mais ce mercredi j'avais quelque chose à faire. Sur le chemin comme d'habitude je me fais accosté par des hommes. Ici les hommes sont comme des chacals, au moindre vu sur une femme qui les attirent ils sont lourd. En France certains algériens qui sont dans le pays pas longtemps sont collant et direct. Et on ne supporte pas ça. Alors faut vous dire que la majorité des hommes ici sont comme ça. A chaque sorti pour moi est un calvaire. Coup de klaxon, joue avec les fars, cris "chinois" ou "japonais" (puisqu'ils ne font pas la différence) ou bien commence à me dire "nihao". En gros insupportable. Donc j'ai mis mes écouteurs pour ne plus entendre de parfait inconnu m'interpeller. Quand tout d'un coup quelqu'un m'étrangle avec son bras. Sur le moment je ne comprends pas ce qui se passe. Le temps que je comprenne je le pique avec mon stylo au bras. Je commence à avoir du mal à respirer. Je vois qu'un autre homme s'approche de moi. Me fait les poches par la force. J'essaie de lui donner des coups de pied et celui qui me tient me lâche et je commence à crier. Je vois une voiture de police passer à côté. Moi encore sous le choc je vois des gens qui viennent vers moi pour voir si j'allais bien. Et j'apprends quelques secondes plus tard que l'un des deux a été arrêter. Le soulagement de voir mes biens dans les mains d'un de mes héros.

Je suis encore bouleverser par ce qui m'est arrivé. Je ne me sens plus en sécurité. Sa s'est passé en plein journée en début d'après-midi dans une rue fréquenter. Et je peux comprendre que les gens de peur de vengeance n'ont rien fait.

Et depuis je subis tout le processus, rendez-vous chez un médecin légal, devant le procureur et mardi prochain devant le juge.

Apparemment depuis quelques jours dans le coin, les chinois sont agressé. Souvent les chinois ne veulent pas avoir de problème et parfois certains sont dans une situation irrégulière. Ils ont peur et de tout de manière ils ne peuvent pas récupéré leurs biens. Ils n'arrivent pas à identifié leurs agresseurs, et j'imagine que si ceux qui m'ont agressé n'avaient pas été pris en flagrant délit je n'aurais rien pu faire et ils n'auraient pas été puni pour leurs crimes. L'idée de savoir que l'autre est encore dans la nature me donne la nausée. Celui qui va devant le juge écopera minimum de deux ans de prison. Il n'a vraiment pas eu de chance d'être tomber sur moi. Pris en flagrant délit et je n'ai pas de mal à m'exprimer pour me faire comprendre alors que tous les chinois ou presque habitant dans ce quartier ne savent pas parlé le français ni assez l'arabe pour se faire comprendre par les autorités.

J'apprends également par une personne qui a discuté avec ma mère, aujourd'hui, que ce fait d'hiver fait le tour des gens de ma communauté parce que depuis le calme est revenu et les agressions ont stoppé.

J'ai été très bien traité par les policiers, les algériens sont de nature curieux et de voir qu'une chinoise ai été agressé venir dans leur commissariat est assez exceptionnel. Et surtout de voir que je m'exprime si bien dans la langue de Molière et de savoir que je suis en réalité de nationalité français est en soi encore plus étrange.

Le procureur me dit que je peux avoir des dédommagements pour les blessures corporel et les pertes de l'argent seul chose qui n'a pas été retrouver. Mais moi je ne veux réclamé rien, je ne veux juste plus que ce genre de chose se reproduise. Que ces jeunes qui sont à peine majeur aient peur et qu'ils arrêtent et que ce cas soit traité en exemple.